Friday, July 29, 2005

Comparatif des formats audio à 96...100 kbps : résultat final (musique classique)

1/ résultats : 150 échantillons de musique classique



• Le meilleur encodeur testé est le référent haut, donc hors compétition. Il s'agit de LAME 3.97a11, encodé avec la commande --abr 131, et dont le débit final correspond à 126 kbps environ.

Vorbis aoTuV beta 4 et iTunes AAC (iTunes 4.9 / QuickTime 7.02) sont second, ex-aequo statistiquement, mais avec une notation légèrement supérieure pour Vorbis. Les deux encodeurs obtiennent à 96 kbps une note moyenne satisfaisante, correspondant à la présence de défauts audibles mais peu gênants (je rappelle qu'il s'agit d'un jugement global et que ces encodeurs peuvent présenter selon les échantillons de graves défauts).

• Le MP3 (LAME 3.97a11) à 96 kbps arrive quatrième, avec une note flatteuse (plus flatteuse en tout cas que la réputation de ce format à ce débit). La qualité est inférieure à celle offerte par Vorbis aoTuV et par iTunes AAC, mais la différence est assez étroite. On peut imaginer que LAME puisse rivaliser avec des encodeurs AAC et Vorbis moins convaincants, voire les dépasser sans peine (je songe à faac, ou Nero en mode 'high')... du moins avec de la musique classique.

• Je mentirais en affirmant que le WMA 9.1 déçoit. J'avais déjà noté dans le passé lors de petits tests ponctuels ses difficultés et même son infériorité face au MP3. Cette infériorité est éclatante à ce débit (elle commençait déjà à apparaître à 80 kbps). Je rappelle cependant que ce format, contrairement au MPC qui ferme la marche, est capable de véritables prouesses d'encodage, en offrant une qualité quasiment sans rivale lors de passages très tonaux. Malheureusement, rares sont les plages complètes (sans même évoquer la possibilité d'un album) intégralement constituées de passages favorables à cet encodeur. En somme, même pour un usage nomade, le WMA est à laisser de côté lorsqu'il s'agit d'encoder de la musique classique.

• Le MPC (1.14) en profil --thumb est à effacer des mémoires (c'est ce que je souhaite à la mienne en tout cas). Ce n'est pas une surprise, mais ce test infirme cependant quelques avis laissés dans le passé sur les performance de ce format à bas débit - avis peut-être valides, mais pas sur du classique en tous cas.


2/ évolution depuis 80 kbps




La qualité d'encodage des différents encodeurs à 80 kbps sur ces 150 échantillons de musique classique m'avait semblé assez décevante ; seul Vorbis aoTuV se démarquait de ses rivaux, sans toutefois parvenir à se hisser à un stade réellement satisfaisant (note inférieure à 3 points). Quant aux autres, c'était plutôt mauvais, et la note finale était si basse que je ne voyais pas un apport de 16 kbps fondamentalement modifier la donne.
Les conclusions obtenues sur ce test mené à 96 kbps contrastent donc violemment avec le constat précédent. Car ce n'est pas un mais trois encodeurs qui franchissent le cap des 3 points. Vorbis aoTuV est pratiquement rejoint par iTunes AAC, qui lui est domine d'une courte tête le MP3. MP3 et AAC révèlent peut-être ici une certaine parenté technologique, puisque tous deux voient leurs performances s'effondrer quelque part entre 80 et 95 kbps. Entre ces deux eaux, la qualité suit une pente raide. Pour l'AAC-LC/MPEG-4, cet état de fait est d'ailleurs inquiétant lorsqu'on connait les limites du profil High Efficiency (AAC-HE) censé prendre le relais sitôt que flanche le profil LC, sans y parvenir. A l'heure actuelle, l'AAC n'est donc pas en mesure selon moi d'offrir des encodages compétitifs entre un 80 et ~90 kbps, voire peut-être même 70 - 90 kbps. Cette situation pourra-t-elle évoluer avec le processus de maturation des encodeurs ? L'avenir le dira.

La progression de Vorbis entre 80 et 96 kbps suit une courbe moins violente. Progression limitée, qui suffit toutefois à ce format pour garder une demi tête d'avance sur son rival direct. Au risque de me répéter, je rappelle que Vorbis est aussi le seul encodeur à être à l'abri de grosses défaillances à 96 kbps : pas de ringing violent même sur des plages à très faible volume et amplifiée à l'écoute, pré-écho limité, lowpass très élevé (17000 KHz) et surtout constant qui lui épargne des sonorités métalliques... mais toujours cette poussée du bruit et cette sonorité huileuse, grasse, caractéristique du format et qui le rend aisément identifiable. Je m'étais souvent plaint de cette tendance ; les différentes versions d'aoTuV ont régulièrement cherché à en atténuer les nuisances. Je me rappelle avoir affirmé qu'aoTuV beta 2 à -q2 offrait autant de souffle que l'encodeur officiel (1.01) à -q4. Entre temps, aoTuV beta 2 est devenu Vorbis 1.1, et aoTuV en est à sa quatrième version beta. Or, j'ai testé dans les poules 1.1.1 (donc aoTuV b2) contre aoTuV beta 4 à -q2, et ce dernier présente à nouveau une réduction significative de ces défauts. En clair, aoTuV beta 4 à 90 kbps présente certainement autant et peut-être même moins de bruit/grossièreté que l'ancienne version de Vorbis à 130 kbps ! Je me demande si après tant de progrès il sera encore possible de réduire de manière significative le niveau de nuisance perçu ici. Si ce n'est pas jouable, le format pourra encore tenté de progresser sur d'autres aspects : pré-écho qui pourrait être encore atténué, meilleure restitution des détails sur des signaux de type micro-attaques (E19, E50) voire sur les passages présentant de nombreuses micro-informations (E51, S21 par exemple) et enfin une tendance à la distortion des passages tonaux (S05, S22). Quoi qu'il en soit, le match AAC - Vorbis risque d'être animé ces prochaines années.

Le WMA progresse également entre ces deux débits. Néanmoins, la qualité est globalement insuffisante. Le format souffre d'une quantité de problèmes, dont le pire est certainement cette tendance parfois poussée à la caricature à métalliser les timbres, notamment sur les passages à fort volume [le pire est à craindre pour les extraits du second groupe : metal, rock & pop]. Même le bruit de fond prend parfois une couleur électrique (c'est particulièrement vrai pour les passages à faible volume ou ceux qui présentent un bruit de fond assez poussé). Le format se sent parfois l'âme d'un réducteur de bruit façon Dolby NR™ et présente des variations de bruit de fond assez brutale sur certains échantillons (S25 pour un cas extrême). Le pré-écho est également mal maîtrisé (marimbas : S36). Le tour d'horizon serait incomplet si je ne mentionnais pas cette zone éclairée du WMA, qui est capable de miracles sur les échantillons ultra-tonaux (plus nombreux dans la musique instrumentale et vocale de type soliste).

Enfin, reste le référent haut, qui voit sa note augmenter entre deux tests alors que les fichiers sont identiques. J'ai déjà tenter de fournir plusieurs explications à ce phénomène, dont la plus probante me parait-être le changement de matériel d'un test à l'autre. L'utilisation d'un système d'écoute de qualité moindre a peut-être eu pour conséquence l'atténuation de certains défauts, plus difficilement audible et donc moins irritants sur un équipement de qualité moyenne. J'avoue cependant être agréablement surpris par la similitude des résultats obtenus. Je craignais de trouver des écarts de notation plus grands. Essayez par exemple de donner une note à 150 de vos livres, films ou CD. Rangez le bulletin dans un placard, et refaites le jeu trois semaines plus tard : vous verrez sans doute apparaître des écarts plus ou moins important entre ces deux évaluations. Un écart de 0,13 point me semble même tenir du miracle. Ce miracle a sans doute pour nom "statistique", tant il est vrai que les écarts parfois d'évaluation pour quelques échantillons ont été presque entièrement gommés par l'importance du nombre de fichiers évalués.
Je suis même tenté de corriger les valeurs obtenues sur ce test, en retirant à chaque format l'excédent injustifié de 0,13 points constaté avec le référent haut. On obtiendrai les résultats suivants :













































format note à 80 kbps note à 96 kbps note corrigée progression 'corrigée'
AAC 2,08 3,43 3,30 +1,22
MP3, 96 1,64 3,11 2,98 +1,34
Vorbis 2,87 3,58 3,45 +0,58
WMA 1,54 2,69 2,56 +1,02
MP3, 128 3,70 3,83 3,70 +0,00



2/ résultats : mise en regard des trois grands ensembles d'échantillons


Sans les commenter (voir mes précédents envois sur le blog), voici les résultats obtenus sur les trois types fondamentaux d'échantillons testés.







6 Comments:

Anonymous Anonymous said...

I will be your frequent visitor, that's for sure. pain relief

Tuesday, January 10, 2012 5:58:00 AM  
Anonymous Anonymous said...

I would like to more know about it. asthma Read a useful article about tramadol tramadol

Sunday, February 12, 2012 8:44:00 AM  
Anonymous Anonymous said...

buy xanax online order prescription xanax online - xanax 3mg

Friday, November 16, 2012 11:54:00 AM  
Anonymous Anonymous said...

alprazolam drug xanax bars for recreational use - xanax withdrawal tips

Saturday, November 17, 2012 11:18:00 AM  
Anonymous Anonymous said...

The ωгite-up provіԁеs proven benefіcial to myself.
It’s vеry helpful аnd yοu are clearly quite experiеnced
in this region. You get popped my οωn sіght to be
able to νaryіng oрinion of this subject matteг along with interesting anԁ reliable content
materiаl.
Also see my webpage > buy Klonopin online

Thursday, March 28, 2013 12:10:00 PM  
Anonymous Anonymous said...

Тhe wгіte-uρ fеаtures
vеrіfiеd bеneficіal to us.

Ӏt’ѕ really educational anԁ you геally are оbviouslу vеrу wеll-informed in
thiѕ regіοn. You gеt oρeneԁ ouг face tο be able to νarying thοughts about thіѕ subjеct
mattеr together ωіth intriquіng, nοtablе anԁ ѕtrong ωritten
сοntent.
Here is my web site :: viagra online

Friday, April 12, 2013 5:47:00 PM  

Post a Comment

<< Home